Actualits
Accueil Actualits
Sections:
Nouvelles
Les filets et les toiles de protection sont des assurances tous risques, notamment contre les perturbations météorologiques ou les simples variations climatiques saisonnières. Ces protections participent à la stratégie de sécurisation des résultats de l'entreprise.
A request was made at the Winter 2009 meetings to look into "off-the-shelf" inventory software programs for the nursery sector. Because most of growers prefer to use customized packages, there is no market in Canda for software developers to provide off-the-shelf solutions.
La mise en place d'un système de prix de revient dans une entreprise de production en pépinière aide à une bonne démarche de gestion. Il permet d'analyser la rentabilité d'une espèce, de connaître les coûts, de fixer les prix de vente par rapport au coût de production plutôt qu'en fonction du prix des concurrents.
Les spéciaux peuvent stimuler les ventes, augmenter le trafic, convertir un surplus de marchandises en dollars. Un aspect important du commerce est la façon d'établir les prix des produits afin que le client croit sincèrement qu'il a payé le produit à sa juste valeur.
Les préoccupations de la population pour l’environnement, l’intérêt grandissant pour les activités de jardinage et l’engouement pour le cocooning favorisent la consommation de produits et de services d’horticulture ornementale. Grâce à une croissance annoncée de 5% par année, et ce, jusqu'en 2014, l'horticulture ornementale représente un secteur professionnel d'avenir.
C'est la première année que la Fédération Interdisciplinaire de l'horticulture ornementale du Québec (FIHOQ) va s'associer à l'édition montréalaise de l'évènement «En ville sans ma voiture», qui a lieu mardi prochain le 22 septembre.
Ce printemps, lors des Rendez-vous horticoles du jardin botanique de Montréal, la pépinière Saint-Paul-d'Abbotsford présentait une hydrangée au nom évocateur de «Vanille fraise».
Derrière la Pépinière Villeneuve et son centre de jardin, ses jardins de démonstrations, sa fermette, ses sentiers, son l'érablière, son étang aux canards, etc., il y a Pierre Villeneuve, un grand rêveur. Le « Disneyland de l'horticulture », comme il l'aime l'appeler, a pignon sur rue depuis 1988 à L'Assomption.
Déjà couronnée à plusieurs reprises au cours des dernières années, la Pépinière Villeneuve a démontré une fois de plus son savoir-faire, lorsqu'elle a raflé quatre prix, aux Mérites Horticoles du Jardin botanique de Montréal, le 29 mai.
À la retraite, les baby-boomers devraient dépenser entre 7,8 et 14,4 milliards par année pour leur jardin... Les consommateurs canadiens ont dépensé en 2007 près de 6,3 milliards pour acheter des produits horticoles ornementaux dans les marchés de détail, ce à quoi il faut ajouter 1,8 milliard en services d'aménagement paysager.
La MRC de Brome-Missisquoi se dote d'un outil d'importance pour lutter contre les algues bleues. L'organisme aménagera une pépinière qui produira annuellement d'ici trois ans 25 000 arbustes. Ils seront tous plantés sur les berges des nombreux cours d'eau de la MRC.
L'horticulture n'a pas de frontières. À preuve, la Pépinière Abbotsford, de Saint-Paul-d'Abbotsford, vient de vendre des végétaux en Alberta. Il ne s'agit pas de la nouvelle du siècle, mais dans un contexte où la concurrence est de plus en plus féroce, cette percée, aussi minime soit-elle, est digne de mention.
De plus en plus d'hybrideurs sur la planète protègent maintenant leurs variétés vedettes contre la reproduction illégale. Ces derniers investissent des sommes colossales afin de développer des nouveautés qui feront craquer le consommateur, aussi cherchent-ils à se protéger du piratage. Reportage de la Semaine Verte, 3 mai 2009.
La guerre contre l'agrile du frêne est déclarée. Pas moins de 150 arbres ont été abattus en Montérégie pour ralentir la propagation de ce redoutable parasite qui a le potentiel de détruire des forêts entières.
Poinsettia, kalanchoe, cyclamen, gerbera et azalée : d'où proviennent les fleurs coupées vendues au pays? Quels sont les défis à relever pour les producteurs québécois? Comment comptent-ils y parvenir? André Mousseau, président du Syndicat des producteurs de serres du Québec, dresse le portrait d'une industrie fragilisée par les importations.
Étiquettes accrocheuses, pots colorés, petits jardins thématiques et kit de compagnonnage de plantes déjà ensemencées, des producteurs offrent aux jardiniers novices la possibilité de jardiner sans se salir les mains! Inspirés par les serristes européens, qui ont depuis longtemps compris que l'image que se font les consommateurs d'un produit est cruciale, ils ont décidé de mettre en marché des plantes de marque. Rachel Brillant découvre cette nouvelle facette du jardinage. À vos marques! Prêt? Jardinez!
Il s'agit parfois de peu de choses pour que soit perdu ou préservé un petit maillon de notre biodiversité. C'est ainsi que, dans nos régions, on ne compte que 350 plants d'une herbe très rare: le carex faux-lupulina. Cette herbacée, qui ne compte que cinq populations dans le sud de l'Ontario et trois au Québec, est considérée comme une plante en voie de disparition au Canada.
Avec la récession, de nombreux Américains reviennent — littéralement — à leurs racines, cultivant des légumes dans leurs arrière-cours pour économiser un peu d’argent sur le budget consacré à l’alimentation... Un article que vous remontra le moral !
Attendu depuis longtemps, le document de 28 pages a finalement été présenté à la Foire horticole de Saint-Hyacinthe, à la mi-novembre. Voici donc le Répertoire des végétaux recommandés pour la végétalisation des bandes riveraines du Québec qui répondra à une foule de questions des amateurs de jardinage, du moins si je me fie aux courriels sur le sujet à chaque année.
Quoi de mieux qu’un poinsettia d’un beau rouge vif pour briser la grisaille de l’automne et créer aussitôt une ambiance des Fêtes?
Une firme de consultants a décidé d'appliquer la méthode scientifique aux deux rivaux: l'arbre de noël artificiel et naturel, de l'usine ou de la pépinière jusqu'au dépotoir. Conclusion: le sapin naturel est plus vert.
Lorsque la réalité des cyanobactéries a heurté de plein fouet le grand public, à l’été 2007, l’état d’urgence s’est mis en branle – il fallait replanter des végétaux le long des berges et des bandes riveraines... Richelle Fortin, La Terre de chez nous
La hausse du prix du baril de pétrole n'affecte pas seulement les automobilistes: elle gruge aussi les maigres bénéfices des serriculteurs et des pépiniéristes québécois (Québec Vert, novembre 2008).  
Dominic Angers, président de l'AQPP, parle de l'importance des bandes riveraines pour protéger les cours d'eau. Il énumère les nouveaux outils mis à la disposition du public et de l'industrie horticole pour choisir les végétaux à prévilégier (Courrier de Saint-Hyacinthe, novembre 2008).  
La Ville de Laval a décrété des travaux afin d'atténuer les effets incommodants des îlots de chaleur et visant à combattre les gaz à effet de serre. Dans un premier temps, des centaines d'arbres et d'arbustes seront plantés dans le secteur des boulevards Saint-Martin, le Corbusier et du Souvenir.
Ils mènent des opérations commando armés de pelles et de râteaux dans le but de transformer des terrains vagues en parcelles verdoyantes: intervenant sans autorisation, les «jardiniers guérilleros» opèrent à Los Angeles et dans d'autres grandes villes des États-Unis où leur mouvement s'enracine.
Voici une publication de l’Union des Municipalités du Québec qui nous apprend que Québec Multiplants (membre AQPP), en partenariat avec la Société du 400e anniversaire de Québec, la Ville de Québec et la Commission de la capitale nationale, a développé le rosier commémoratif du 400 ième de la ville ! Une belle réalisation qui traduit bien l'avant-gardiste et le leadership de l’entreprise.
Deux nouvelles provinces nommées catégorie 3 
En 2006, la Municipalité de North Hatley a été durement confrontée à un problème de contamination de son eau potable par les cyanobactéries. Un partenariat a été établi avec la pépinière Cramer, pour réaliser un projet-pilote visant à déterminer les variétés de plantes qui conviennent le mieux à ses besoins.
Toute personne, organisme, institution ou entreprise qui contribue de façon remarquable au domaine environnemental dans la re?gion dans l'une ou l'autre de ces cate?gories est admissible.
Ceux qui voudront apporter leur contribution à la lutte contre la prolifération des algues bleue n'auront plus d'excuses. Une liste officielle des végétaux recommandés pour l'aménagement des berges vient d'être dévoilée par la Fédération interdisciplinaire de l'horticulture ornementale du Québec (FIHOQ), l'Association québécoise des producteurs en pépinière (AQPP), les associations affiliées à la Fédération et le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs. Cliquez ici pour lire la suite...
« Si tu veux être heureux toute ta vie, fais-toi jardinier », dis un vieux proverbe chinois. Et jardiner contribuerait aussi à préserver ou à améliorer la santé, selon une analyse de plusieurs études, réalisée par Agriculture et Agroalimentaire Canada. 
Dans le cadre de son 4e Forum sur l’environnement, tenu en février dernier, la Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec (FIHOQ) a dévoilé une liste officielle des végétaux recommandés pour l’aménagement et la revitalisation des berges. Source: Journal de l'Habitation
La lutte aux cyanobactéries demeure une préoccupation, même durant la saison hivernale. La Fédération interdisciplinaire de l'horticulture ornementale du Québec a réuni une vingtaine de spécialistes qui se sont concertés pour dresser une liste officielle des 377 végétaux recommandés pour la revégétalisation des berges. Source: Radio-Canada
Cliquez ici pour voir cet article publi sur cano.ca !
Communiqus
Végétalisation des rives : La liste des végétaux recommandés est déjà en révision… Veuillez ne pas utiliser la première publication.
Après des mois de concertation et de consultation, et à la suite de l'obtention d'un consensus collectif, la Fédération interdisciplinaire de l'horticulture ornementale du Québec (FIHOQ), de concert avec l'Association québécoise des producteurs en pépinière (AQPP), ses associations affiliées et le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, dévoile aujourd'hui la liste officielle de végétaux recommandés pour l'aménagement des berges.
Drummondville, le mercredi 27 février 2008 - Avec la collaboration de 14 entreprises de l'industrie de l'horticulture ornementale, la Fédération interdisciplinaire de l'horticulture ornementale du Québec (FIHOQ) a mis sur pied deux routes-pilotes de récupération des matières résiduelles recyclables.